Forum d'entraide à la création de jeux d'aventure
 
PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Quoi !? Le Secret de Mme Wayne dans son Integralite ??

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
erty906
Cliqueur Amateur
Cliqueur Amateur


Nombre de messages : 331

Date d'inscription : 01/02/2007


MessageSujet: Quoi !? Le Secret de Mme Wayne dans son Integralite ??   Jeu 29 Mar 2007 - 19:39

He bien oui. Je vous presente Le Secret de Mme Wayne en Semi-Exclusivite !!! Je vous le presente....

Le Secret de Mme Wayne
Par Hugo Fluet

« Vous prendrez bien un peu de limonade après votre labeur ? leur demanda Mme Wayne. Il fait si chaud...
- D’accord, lui répondit Guillaume, parlant pour le groupe.
Guillaume, Pamela et Corentin avaient pris un contrat pour tondre la pelouse de Mme Wayne tous les lundis. Comme il faisait très chaud, en plein mois de juillet, un verre de limonade était donc le bienvenu !
Ils se dirigèrent vers la maison de Mme Wayne pour déguster leur fraîche boisson. Ce qu’ils ne savaient pas, c’était que la chaleureuse dame ajoutait son ingrédient personnel à cette fameuse limonade...

« J’aime bien travailler chez Mme Wayne, s’exclama Corentin pendant qu’ils retournaient chez eux, elle est vraiment sympathique et je ne sais pas pour vous, mais moi, j’ai un plaisir fou quand je suis avec elle!
- Oui, avec elle on s’amuse beaucoup! s’écria Pamela.
Mme Wayne avait 79 ans et vivait seule, elle s’ennuyait beaucoup et adorait avoir de la compagnie. En fait, c’était presque une drogue pour elle.
Guillaume, Corentin et Pamela avaient passé l’après-midi chez elle alors qu’ils n’étaient supposés passer qu’une demi-heure. Cela faisait plusieurs Après-midi que le trio passait là-bas. Ils avaient énormément de plaisir à être avec elle, Ils ne savaient pas pourquoi mais c’était plus amusant que n’importe quoi.

« Mais que peut-il bien se passer dans ce quartier ?! s’écria Ivoire, et voilà, encore une autre enfant mort d’overdose ! Il avait 8 ans celui-là ! Dans ce quartier il n’y a que des gens honnêtes et des vieillards ! Mais où est-ce qu’ils se procurent toute cette drogue ?! Les seuls dealers potentiels ont déjà été arrêtés, torturés et exécutés après le premier cas d’overdose et ils n’ont rien avoué pendant la séance de torture! C’est insensé !
- Pardon officier, mais c’est peut-être un vieillard justement qui les drogues.
- Un vieillard ? Ben voyons !
- Ça pourrait être une hypothèse...
- Des hypothèses, des hypothèses, je t’en foutrai, moi, des hypothèses ! hurla Ivoire, furieux. Monsieur Jones?
- Nous n’avons pour l’instant rien de très spécifique mais notre équipe de recherches analyse l’endroit où les enfants ont été trouvés et nous travaillons très fort sur l’autopsie.
- Cessez donc de parler pour ne rien dire, je veux des résultats, monsieur Jones, cracha-t-il. Monsieur Flagtown ?
- Nous avons découvert que la drogue utilisée est une drogue artisanale fabriquée à partir de... Hum... Fleurs Sauvages. Elle semble avoir pour effet de faire naître un sentiment de joie intense, d’euphorie chez la victime sans que celle-ci ne s’en rende compte et qu’elle trouve que l’activité qu’elle fait est la plus plaisante qui soit...

À quelques lieux de là, un jeune homme était seul. Il était assis sur le banc d’un parc d’un air pensif. Mme Wayne, qui passait par-là, décida donc d’aller lui adresser la parole.
« Que fais-tu seul, assis là ? lui demanda-t-elle.
- J’attendais des amis mais ils ne sont jamais venus, expliqua-t-il.
- Ah...
- Je voulais aller au cinéma mais je n’ai pas d’argent, pleurnicha-t-il.
- Si tu accepte de venir voir un film avec moi, je te paierai l’entrée et nous irons voir le film de ton choix, petit trésor, lui dit la vieille dame, toute souriante.
- Pourquoi pas, vous m’avez l’air sympathique, répondit Edghar en lui rendant son sourire.
Et ils partirent vers le cinéma.
Lorsqu’ils arrivèrent, ils prirent un billet pour aller voir le film “Lune de Miel et Hirondelles”, Le film qu’Edghar attendait depuis si longtemps. Pendant une des scènes les plus captivantes du film, scène où Danile – le personnage principal du film – offrait une Rose fuchsia à une hirondelle, Mme Wayne sortie une seringue et piqua, le plus discrètement possible, le bras du garçon. Malgré toutes les précautions prises par Mme Wayne, Edghar s’en aperçut.
« Que faites-vous, eut le temps de prononcer Edghar avant de tomber dans l’état d’ivresse que procurait cette drogue...

L’agent de police Ryne Courut vers le bureau d’Ivoire.
« J’ai trouvé quelque chose qui pourrait vous intéresser, lança Ryne, fier de lui.
- Essayons toujours, répondit Ivoire. Le moindre indice peut nous servir. Votre incompétence a été tellement flagrante sur cette affaire que nous ne sommes pas avancés du tout.
- J’ai trouvé un rapport entre chaque cas d’overdose, annonça-t-il.
- C’est pas trop tôt, soupira Ivoire.
- Chaque enfant a déjà rencontré à plusieurs reprises une certaine « Mme Wayne » qui habite dans le même quartier qu’eux tous.
- Et...? Répondit Ivoire qui ne comprenait pas le lien.
- Eh bien c’est probablement elle qui les drogue ! S’exclama Ryne.
- Vous ne servez strictement à rien Ryne, gardez bien ça en tête. Vous ne servez à rien du tout ! J’irai l’interroger moi-même votre fameuse Mme Wayne et je la cuisinerai, je suis un professionnel là-dedans. On dit souvent que je ne lâche jamais un suspect avant de l’avoir fait avoué ou avoir découvert que ce n’était pas lui après l’avoir longuement interroger.

Ivoire arriva à la maison de Mme Wayne une demi-heure après sa discussion avec Ryne.
Il cogna à la porte de la vieille dame.
- Oui ? demanda Mme Wayne en ouvrant la porte.
- Suis-je bien à la maison de Mme Bernadette Wayne ? demanda poliment l’officier de police.
- C’est moi, répondit Mme Wayne.
- Auriez-vous fréquenté des jeunes enfants entre 7 et 15 ans ces temps-ci, Madame ? lui demanda-t-il.
- Oui, en effet, j’ai passé quelque temps avec des jeunes, affirma-t-elle, pourquoi donc cette question ?
- Car, Madame, plusieurs enfants de cette tranche d’âge sont morts d’overdose dernièrement.
- Ce n’est pas de ma faute, dit-elle en faisant des Yeux de Veau.
- D’accord, je me disais, aussi. Quel déficient mental ce Ryne ! s’exclama-t-il.
Alors qu’il partait, Ivoire sentit une odeur suspecte.
- Mais, n’est-ce pas une délectable odeur de tarte aux pommes que je sens là ? Demanda Ivoire avec une expression de désir intense.
- Oui, gloussa-t-elle. Justement j’étais en train d’en préparer une avant votre arrivée.
- Puis-je ?
- Oh bien sûr, vous êtes si sympathique !

Quelques instants après, au poste de police, l’équipe avait pris une pause pour prendre un café et faire le point sur la situation.
Ils étaient tous persuadés que cette Mme Wayne avait un rapport avec tout cela. Ils se demandaient aussi ce que l’interrogatoire d’Ivoire aurait donné.
- Bonjour ma bande d’animaux incapables, lança Ivoire en rentrant dans la salle des employés. Je viens d’aller voir Mme Wayne et ce n’est pas elle. Elle n’a aucun rapport avec cette histoire, je l’ai interrogée et je suis allé chercher les informations au plus profond d’elle.
- Mais Commissaire, nous nous sommes consultés et nous en sommes venus au point que nous savons qu’il est sûr qu’elle a quelque chose à voir avec cette affaire.
- Vous vous trompez ! Vous n’êtes qu’une bande d’empotés ! De déficients ! Vous n’êtes aucunement capables de trouver le moindre renseignement sur cette enquête ! Je suis le seul à faire tout le travail ici ! s’écria Ivoire, furieux, encore une fois.
- Vous n’avez rien fait sur cette affaire sauf interroger une dame ! répliqua Jones.
- Votre mère a-t-elle fumé et/ou bu de l’alcool pendant qu’elle vous avait dans son ventre ? demanda calmement Ivoire à Jones.
- Non, je ne crois pas, répondit-t-il en se demandant ce que voulait dire cette question étrange.
- Eh bien on dirait vraiment ! cria Ivoire, de plus belle.
- Auriez-vous mangé du gâteau pendant votre fameux interrogatoire, Commissaire ? demanda McCabé. Vous sentez la tarte...
- Oui, j’ai mangé de la tarte si vous voulez savoir, bande d’abrutis ! Je suis allé interroger une vieille dame ! Tout les gens qui ne sont pas complètement stupide savent bien que tout les vieux font de la tarte aux pommes !

Comme Ivoire ne voulait rien entendre, les policiers décidèrent d’intervenir sans son autorisation. Il n’y avait plus aucun doute, Bernadette Wayne était bien derrière tout ça! Toutes les preuves menaient à elle. Mme Wayne était la criminelle, c’était irréfutable.
Ils se divisèrent donc en deux groupes de trois. Un des deux groupes allait entrer dans la maison et arrêter cette dame et les trois autres allait patrouiller dans les rues proches de la maison en cas de fuite, ce qui serait d’ailleurs très improbable vu l’âge de Mme Wayne.

Le moment de l’arrestation était venu. La porte était verrouillée. McCabé s’avança et enfonça la porte. Ils avancèrent silencieusement même si ils savaient que Mme Wayne avait, pour sûr, entendu la porte se faire arracher.
La première porte qu’ils rencontrèrent était verrouillée. Ils forcèrent la serrure et le macabre spectacle qui s’offrit à leur vue confirmait leur hypothèse. Six enfants dont l’âge allait probablement de huit à onze ans étaient là, les uns agonisant sur le sol, seringue au bras et les autres agités de convulsions sur le divan. Un d’entre eux était déjà mort et les autres étaient en très mauvais état.
Les policiers furent tirés de leurs pensés lorsqu’ils entendirent un abominable croassement qui venait d’une pièce à l’arrière de la maison.
Ils se précipitèrent vers cette pièce et virent la porte arrière grande ouverte avec les vêtements de Mme Wayne gisant à côté. Ils regardèrent par la porte et virent un terrifiant Oiseau, un Vautour, qui s’enfuyait en poussant d’horribles croassements. Les trois policiers restèrent là, ne pouvant bouger tellement ils étaient abasourdis. Soudain, un déclic se fît entendre et la maison, avec eux et les enfants dedans, explosa.
L’Oiseau avait encore joué son macabre jeu.

FIN

Merci de laisser vos commentaires !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.benetonfilms.com/
Asraroth
Disciple de la Grande Tasse Bleue
Disciple de la Grande Tasse Bleue


Nombre de messages : 1431

Age : 42

Date d'inscription : 20/10/2006


MessageSujet: Re: Quoi !? Le Secret de Mme Wayne dans son Integralite ??   Ven 30 Mar 2007 - 12:22

Mefions-nous des vieux !!!
et des chefs incompétants (non, c'est pas un pléonasme)

:lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MilesMando
Cliqueur Amateur
Cliqueur Amateur


Nombre de messages : 310

Age : 36

Localisation : Paris

Date d'inscription : 08/08/2006


MessageSujet: Re: Quoi !? Le Secret de Mme Wayne dans son Integralite ??   Sam 31 Mar 2007 - 5:23

[quote="Asraroth"]Mefions-nous des vieux !!!
et des chefs incompétants (non, c'est pas un pléonasme)

clin d\\\\'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MilesMando
Cliqueur Amateur
Cliqueur Amateur


Nombre de messages : 310

Age : 36

Localisation : Paris

Date d'inscription : 08/08/2006


MessageSujet: Re: Quoi !? Le Secret de Mme Wayne dans son Integralite ??   Sam 31 Mar 2007 - 5:27

Citation :
[..]déjà été arrêtés, torturés et exécutés [...] ils n’ont rien avoué pendant la séance de torture!


?! lol?

nan j'avoue le sujet de la phrase au fond est grave mais je dois dire j'ai bouffé de rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quoi !? Le Secret de Mme Wayne dans son Integralite ??   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quoi !? Le Secret de Mme Wayne dans son Integralite ??
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi !? Le Secret de Mme Wayne dans son Integralite ??
» A quoi ressemblait une salle d'arcade dans les années 80
» C'est quoi un GEM ?
» comment monter dans un ballon ( mongolfiere de la guilde)
» Château Secret [facebook]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adventure Games Studio fr :: FORUM DE LA GRANDE TASSE BLEUE :: Divers-
Sauter vers: